Robe Harlequin

robe-harlequin-LMVUne première robe, toute simple, sans fioritures. Mais tellement confortable ! Je vous présente ma version de la robe Harlequin.

Il s’agit d’un patron de La Maison Victor, du tout premier numéro si je ne me trompe pas (disponible également en patron pochette, avec un joli carnet d’instruction). C’est le deuxième de leurs modèles que je couds, et je suis réellement convaincue. Je vous explique…

Je vous ai déjà présenté la veste Mona, le premier modèle que j’ai réalisé. J’avais été surprise de la facilité de la conception et surtout heureuse de voir que les instructions sont particulièrement claires. Pour cette robe, c’était encore plus simple ! J’ai acheté le patron en pochette individuelle. Ce mode d’achat offre, en plus des planches de patrons et du carnet d’explications — avec une présentation et une mise en page identique à celle du magazine —, l’accès gratuit à une vidéo en ligne qui reprend pas à pas la confection de la robe.

Pour tout vous dire, ce modèle est particulièrement aisé à réaliser. La couture m’a pris moins de temps que le détourage des pièces du patron et la découpe du tissu. Il n’y a que 8 pièces au total (avant, dos, les parementures pour les emmanchures et l’encolure).

robe Harlequin LMV

J’avais fait une première version de cette robe, mais le tissu que j’avais choisi ne convenait pas. Il était trop rigide et je ne savais pas passer et enlever la robe avec aisance. J’avais essayer de mettre une fermeture éclair sur le côté, mais ça ne tombait plus correctement. Au final, j’ai décousu cette première Harlequin et j’ai réutilisé le tissu.

Si vous souhaitez réaliser cette robe, je vous conseille de choisir un tissu extensible, avec assez de poids. Ma version est réalisée dans un tricot épais trouvé chez Verotex (à Wavre). Il est très agréable à porter. Je ne suis pas particulièrement fan de robe, enfin, je l’étais. Cette robe est tellement confortable que je pourrais la mettre tous les jours !

HarlequinLMV2015.2

La plus grande difficulté que j’ai rencontrée a été de maintenir les parmentures à l’intérieur de la robe. Pour m’assurer de ne pas être gênée en aucune façon, j’ai choisi de faire une surpiqûre tout les long de la couture. En plus, je trouve que ça finit plus joliment le vêtement. Qu’en dites-vous ?

Harlequin2

Voilà, c’était la présentation de ma robe Harlequin. Je regrette de vous la présenter aussi tard, mais j’ai un peu de mal à m’organiser ces derniers mois. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop. Je reviendrai très prochainement pour vous présenter ma robe de fête. j’espère avoir l’occasion de la finir à temps pour Noël.

BisesSignature Cou

Advertisements

Cet article vous a plu ? Laissez-moi un commentaire, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s